Débat sur les cellules souches embryonnaires

le
0
Une proposition de loi des radicaux de gauche soutenue par le gouvernement doit être discutée aujourd'hui par les députés.

Faut-il passer d'un principe général d'interdiction des recherches sur les embryons et les cellules souches embryonnaires, avec dérogations accordées par l'Agence de biomédecine, réaffirmé par la loi du 7 juillet 2011, à un régime d'autorisations encadrées par la loi? C'est le sens de la proposition de loi déposée simultanément au Sénat et à l'Assemblée nationale le 4 décembre dernier par les deux groupes parlementaires radicaux de gauche. Le Sénat a adopté le texte présenté dès le 5 décembre mais, à l'Assemblée, les débats commencés le 28 mars doivent reprendre aujourd'hui. «Sur la forme, c'est totalement inacceptable, explique au Figaro le député UMP de la Manche Philippe Gosselin. Non seulement la proposition de loi est passée en catimini au Sénat et a failli passer dans une niche parlementaire à l'Assemblée, mais voilà qu'on app...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant