Débat PS : six candidats, deux rivaux 

le
0
Jeudi sur France 2, la rivalité entre François Hollande et Martine Aubry est apparue au grand jour.

Ils ont craqué sur la fin. Au bout de deux heures et demie d'un débat contenu et, somme toute, assez ennuyeux, Martine Aubry est passée à l'attaque. Installée à la gauche de François Hollande, le favori des sondages, la maire de Lille s'en est prise à son rival sur deux thèmes : le contrat de génération, la proposition phare du député de Corrèze, et le nucléaire. «Je ne crois pas au contrat de génération. Je l'ai essayé, ça ne marche pas. Ça paraît bien, mais c'est un effet d'aubaine pour les entreprises (...) ça coûte extrêmement cher», dénonce Martine Aubry. Agacé, François Hollande tapote sur son pupitre, tourne la tête vers sa voisine, hésite puis répond : «Rien dans ce que je propose n'est de nature à dégrader les comptes publics.»

Player Figaro BFM brightcove.createExperiences(); Plus d'infos en vidéo sur BFMTV.com

Martine Aubry a une deuxième cartouche. Elle est favorable à la sortie du nucléaire tandis que Franü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant