DÉBAT. Faut-il supprimer l'ENA ?

le , mis à jour à 10:10
18
DÉBAT. Faut-il supprimer l'ENA ?
DÉBAT. Faut-il supprimer l'ENA ?

C'est Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite, qui a lancé cette proposition choc début septembre dans notre journal. Choc, mais assez classique. S'attaquer à cette fabrique de l'élite n'est pas nouveau : le socialiste Jean-Pierre Chevènement — énarque lui-même, tout comme Le Maire —, s'y était déjà essayé... dans les années 1970.

L'Ecole nationale d'administration a été créée en 1945 par le général de Gaulle et Michel Debré pour former les hauts cadres voués à la reconstruction du pays, aux côtés des grands corps techniques (Polytechnique, Mines, etc).

Mais, depuis, elle serait devenue purement et simplement l'antichambre du pouvoir. Les énarques fournissent les gros bataillons des ministères — du conseiller au ministre lui-même — et de l'Assemblée nationale. Mieux, sous la Ve République, un président sur deux est issu de l'ENA : Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et François Hollande ! Et dans la course à 2017, Macron, Juppé, Copé et donc Le Maire en sortent aussi. Quant à Arnaud Montebourg, il a bien tenté le concours, mais confie : « J'ai eu la chance de le rater ! » Garder ou supprimer l'école ? Le débat est à nouveau ouvert...

OUI selon Jean Peyrelevade

Supprimer l'ENA, est-ce une bonne idée ?

Jean Peyrelevade. Oui. On est l'un des rares pays au monde à avoir une filière spécialisée de recrutement des hauts fonctionnaires. Cette idée d'école de l'élite de la fonction publique va de pair avec le statut à vie des hauts fonctionnaires. Or, en dehors des fonctions régaliennes -- Justice, police, Défense, Affaires étrangères --, je ne vois aucune raison justifiant une telle exception. Cela donne un privilège à l'Etat par rapport à la société civile et interdit les allers-retours entre les employeurs « quelconques » et l'Etat.

Avec quelles conséquences ?

Cette élite administrative, recrutée très tôt, vers 25 ans, est elle-même classée, à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3155433 il y a 6 mois

    L'ENA forme des gens a etre langue de bois , fourbes , et menteurs professionnels . On en a marre ! Et la gabegie de notre argent est folle ! Il faut surtout interdire le metier de politicien ...ou juste pour fabriquer des lois, et qu'après des jurés citoyens,renouvelés ,et non politisés comme des malades , votent ou pas , les décisions/lois. Car en ce moment un gamin ferait mieux , en additions et soustractions , face a la quasi faillite et déficitss énormesss

  • 84188637 il y a 6 mois

    il faut garder l'ENA , question de prestige et de survie de la France

  • serval02 il y a 6 mois

    Le pire...C'est que l'on pose cette question quand il suffit de voir le résultat de la production.....

  • M2266292 il y a 6 mois

    Oui, il faut supprimer cette école qui ne fabrique que des inutiles sur le dos du contribuable

  • pichou59 il y a 6 mois

    la question ne se pose même pas!!!!!!!! pas de secte

  • jbellet il y a 6 mois

    oui c'est une évidence... il suffit de regarder l'état de la France qui est gérée depuis 40 ans que par des énarques! ils ont échoué

  • SuRaCtA il y a 6 mois

    Le fonctionnariat à tuer l'initiative dans le pays, les Enarque pris individuellement ne sont pas mauvais en soit mais leurs esprit corporatistes est une plaie pour le pays, et ils ne comprennent rien à l'éconimie marchande mondialisé pour laquelle ils ne sont pas formés

  • dotcom1 il y a 6 mois

    Des cours bilingues anglais et une année en alternance dans une PME devraient suffire.

  • M999141 il y a 6 mois

    Il est incontestable que le pays est dirigé depuis de nombreuses années par ces "élites" et que le pays est de plus en plus mal administré. La politique ne devrait pas être un métier ni une rente. Suppression sans hésiter.

  • rodde12 il y a 6 mois

    Les domestiques ont pris la direction de la maison.