Débat de la primaire à droite : NKM reconnaît qu'elle ne gagnera pas mais... cogne

le , mis à jour le
5
Débat de la primaire à droite : NKM reconnaît qu'elle ne gagnera pas mais... cogne
Débat de la primaire à droite : NKM reconnaît qu'elle ne gagnera pas mais... cogne

Dans un troisième débat assez terne, Nathalie Kosciuscko-Morizet s'est démarquée de ses concurrents jeudi soir. En conclusion, elle a admis qu'elle ne gagnerait pas la primaire.

«Tous mes concurrents ici, proclament, ou ont proclamé à un moment ou à un autre qu'ils allaient gagner la primaire quand bien même ils savaient que c'était faux. Alors, pour ma part, je sais que ce ne sera pas le cas», a-t-elle lancé avec un large sourire.

La députée LR de l'Essonne a ensuite ironisé sur ce qu'elle considère comme les points faibles de ses rivaux, en visant successivement, sans les nommer, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire : «Au premier tour, on choisit. Il y a plusieurs projets qui sont proposés : il y a la revanche, la nostalgie, la déprime, un renouveau qui voudrait se limiter à changer les hommes, moi je propose une autre voie».

 

 

«Bruno, c'est pas vrai que tu aurais proposé à tes enfants en 6e de devenir pâtissier ! »

 

Auparavant, à plusieurs reprises, NKM avait distribué quelques piques, notamment à l'égard de Bruno Le Maire. Interrogé sur le collège unique, ce dernier, estimant que ça ne marche pas, veut le supprimer et a expliqué que «dès la 6e, il faut laisser à chaque enfant la possibilité de découvrir son talent en lui donnant des options beaucoup plus ouvertes dont il pourra changer s'il veut, en 5e». Il s'agit de «revaloriser la voie professionnelle. Montrer que la voie professionnelle vaut la voie générale, que l'intelligence de la main vaut l'intelligence de l'esprit». 

«Bruno, c'est pas vrai que tu aurais proposé à tes enfants en 6e de devenir mécanicien ou pâtissier ! », lui a rétorqué NKM. Ce sont «les mêmes qui viennent des plus grandes écoles qui poussent leurs enfants dans les filières les plus élitistes, et qui expliquent aujourd'hui qu'il faudrait supprimer le collège unique, c'est-à-dire en fait trier les enfants à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 2 semaines

    Un débat terne... Voilà un titre pour le moins scandaleux ! J'ai trouvé les 3 débats dignes et de bonne tenue. Ce qui nous change des lutteurs de foire que les journalistes, ou prétendus tels, ont l'habitude de manipuler, voire de rudoyer, en ne leur laissant pas développer leurs arguments. Un des 7 va probablement être le futur président. Pas le gou.gna.fier de service gestionnaire d'un troupeau de dé.cé.ré.brés...

  • phili646 il y a 2 semaines

    Dommage, j'aurai bien voté pour NKM mais hélas le vote utile passera par là. Pour éviter le "mis en examen" je voterai Fillon !!!!

  • janaliz il y a 2 semaines

    d'un troupeau, pardon...

  • M7163258 il y a 2 semaines

    les "journaleux " sont pour leur caste avant tout !Certainement pas pour le pouvoir en place, on voit bien comme ils ont cognés sur Sarkozy et comme ils cognent sur Hollande.. Vendu au pouvoir en place c'est le genre d'anathème lancés sans conscience par les nuls en analyse politiques et sociales...

  • charleco il y a 2 semaines

    Il faut maintenant que les candidats fassent comme Trump : qu'ils dézinguent les journaleux qui se croient au-dessus de tout le monde et qui ne sont que vendus au pouvoir en place.