Débat de la dernière chance pour Trump face à Clinton

le
0
DÉBAT DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR TRUMP
DÉBAT DE LA DERNIÈRE CHANCE POUR TRUMP

par Steve Holland et Amanda Becker

WASHINGTON (Reuters) - Le troisième et dernier débat entre les prétendants à la Maison blanche, mercredi soir à Las Vegas, semble être pour Donald Trump celui de la dernière chance, à trois semaines de l'élection présidentielle.

Englué depuis des jours dans une affaire de harcèlement et d'agression à caractère sexuel, en recul constant dans les sondages face à son adversaire démocrate, Hillary Clinton, le candidat républicain n'apparaît guère en position de force.

"Ce débat est vraiment important pour Trump s'il veut avoir une chance de revenir dans la course", relève Charlie Black, un politologue républicain. "Il va falloir qu'il parle des vrais sujets de manière efficace, et non pas tomber encore dans la fange, et puis il faut qu'il parle de l'emploi".

Pour Hillary Clinton, le débat de 90 minutes, programmé à 21h00 (01h00 GMT jeudi) sur le campus de l'Université de Las Vegas, paraît d'une approche plus simple.

Elle peut se contenter d'insister sur les raisons pour lesquelles elle est mieux préparée que son rival pour prendre la succession de Barack Obama.

Steve Elmendorf, politologue démocrate, estime en effet "difficile d'imaginer ce qui pourrait faire changer la dynamique qu'a prise la course" à la Maison blanche.

"Je ne vois pas ce que Donald Trump pourrait faire de positif ou l'erreur qu'Hillary Clinton pourrait commettre qui puissent faire changer les choses", ajoute-t-il.

Les deux candidats, dont le dernier débat le 9 octobre a été acrimonieux, tendu et fort peu consacré aux questions de fonds, abordent cette dernière étape en vue du scrutin du 8 novembre tous deux dans l'incapacité de se défaire de controverses qui font la "une".

SIX THÈMES

Déjà épinglé pour des propos obscènes sur les femmes tenus lors d'une conversation enregistrée en 2005, Donald Trump est confronté à des témoignages de femmes qui l'accusent d'attouchements et d'avances sexuels déplacés de sa part.

Sentant souffler le vent de la défaite, disent ses détracteurs, il dénonce ce qu'il perçoit comme une partialité des médias et brandit maintenant le risque de trucage électoral au profit de son adversaire démocrate.

Ce qui lui a valu mardi une remise en place de Barack Obama, le président l'invitant à "cesser de pleurnicher".

Hillary Clinton, elle, ne parvient pas à faire taire la polémique sur l'utilisation d'une messagerie privée pour l'envoi d'e-mails confidentiels lorsqu'elle était secrétaire d'Etat de 2009 à 2013.

"Il faut vraiment qu'elle réponde sur cette affaire des e-mails", estime le politologue démocrate Bud Jackson. "Elle n'a pas jusqu'à présent réussi à éteindre l'incendie. Elle devrait faire mieux cette fois-ci. Mais aussi s'attendre à tout".

Donald Trump a présenté cet ultime débat comme l'occasion de s'adresser directement aux électeurs. Il le voit comme "une soirée importante au milieu de tout ce puzzle très compliqué" que représente une campagne présidentielle aux Etats-Unis.

Avec comme modérateur le journaliste de Fox News Chris Wallace, le débat devrait porter sur six thèmes : la protection sociale, l'immigration, l'économie, la Cour suprême, les zones de troubles à l'étranger, et la capacité à être président.

Pour Jennifer Palmieri, conseillère de la candidate démocrate, Hillary Clinton s'efforcera de se concentrer sur les sujets qu'elle aura à affronter si elle devient la première femme présidente des Etats-Unis.

"Mais si Trump choisit de poursuivre sa politique de la terre brûlée et de la porter au centre du débat, elle est préparée à cela aussi, comme lors des deux précédents débats".

(Gilles Trequesser pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant