Débat autour du retour des farines animales

le
0
La Commission européenne propose de lever partiellement l'interdiction instaurée après l'apparition de la maladie de la vache folle. Le Conseil national de l'alimentation s'y est dit favorable, contrairement à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation.

Va-t-on de nouveau autoriser l'alimentation des animaux d'élevage par des farines animales, alors que le souvenir des quelque 200 morts attribués à l'épizootie d'encéphalopatie spongiforme bovine (ESB) est encore frais ? La mesure, proposée par la Commission européenne, a reçu l'aval du Conseil national de l'alimentation (CNA) vendredi, qui a donc maintenu son avis favorable déjà émisdans un rapport d'étape en mai.

Cette instance consultative, qui réunit des représentants des autorités de santé, des agriculteurs, des industriels et des consommateurs, sous la tutelle du ministère de l'Agriculture, se dit favorable à la levée de l'interdiction de 2001. Elle souligne notamment que le projet de la Commission ne concerne que l'alimentation des poissons, porcs et volailles. L'interdiction continuerait de s'appliquer aux élevages bovins. Le CNA rappelle en outre que les Européens consomment déjà des aliments importés, notamment d'Amérique du sud, contenant des farines

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant