Dead Obies : "À Montréal, l'Impact est intouchable"

le
0

Formé en 2011, le groupe Dead Obies n'en finit plus de faire son trou sur la scène hip-hop canadienne. De passage à Paris pour une série de concerts, les 1995 canadiens ont pris le temps de parler un peu foot. Enfin, soccer.

En tant que Canadiens, quel est votre rapport au foot ?
Yes McCan : Déjà, on appelle ça le soccer, man. (Rires) Le football désigne uniquement le football américain. Depuis peu, ça devient un sport assez populaire chez nous. Mais c'est très récent. Tu vois, chez nous l'équipe phare, c'est l'Impact, et il commence à y avoir un certain engouement autour de l'équipe, surtout depuis l'arrivée de Didier Drogba.
20some : Je pense que ça a commencé avant ça, même. C'est peut-être plus depuis qu'ils sont montés en première division. C'est à partir de là que l'effervescence autour de l'équipe a commencé à se créer. Aujourd'hui, il y a beaucoup de jeunes qui suivent le club, ce qui n'était pas vraiment le cas avant. Là, il faut savoir qu'au Canada le foot est en train de devenir le sport le plus pratiqué, il me semble. Même si ça ne reste encore pas très populaire.

Vous jouez au foot à l'école, par exemple ?
20some : Ouais, un peu, moi j'ai joué de cinq ans à douze-treize ans, mais en fait, c'est plus au niveau médiatique qu'il y a encore beaucoup de travail à faire. C'est difficile de suivre les matchs à la télé, il n'y pas tant de matchs diffusés que ça. Culturellement, on ne suit pas encore beaucoup le soccer, en fait. Après, quand il y a la Coupe du monde, ce qui est intéressant, c'est d'aller dans le quartier portugais ou italien, c'est là-bas que l'ambiance sent vraiment le foot. Mais en ville, dans le centre, il n'y pas vraiment d'engouement.

Il y a beaucoup de supporters de l'Impact ?
20some : Depuis Di Vaio, Drogba, bref, tous les grands joueurs qui sont arrivés, la fréquentation a augmenté. Je crois que le stade, c'est 20 000 personnes à peu prés.
O.G. BEAR : En fait, ils ont augmenté plusieurs fois la capacité du stade sur les dernières années à cause de l'intérêt grandissant justement. Et puis maintenant, il y a même un club officiel de supporters, ce qu'on pourrait appeler les ultras chez vous, en gros.
Jo RCA : L'Impact, c'est le premier vrai club de Montréal. Il y a quand même un vrai truc autour de cette équipe.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant