De violents combats se poursuivent à Kunduz

le
0

KABOUL, 30 septembre (Reuters) - De violents combats se poursuivaient mercredi matin à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, entre les taliban qui se sont emparés de la ville il y a deux jours et les forces gouvernementales épaulées par des frappes aériennes américaines. La prise éclair de Kunduz, une ville de 300.000 habitants proche de la frontière tadjike, chef-lieu de la province du même nom, est une victoire majeure pour les insurgés islamistes. Ils n'avaient encore jamais contrôlé une aussi grande localité en quatorze années de guerre contre le pouvoir central. Selon Sayed Sarwar Hussaini, porte-parole du chef de la police de la ville, des troupes étrangères se sont portées à la rescousse des forces afghanes après minuit, sur terre et dans le ciel, ce qui a permis à l'armée gouvernementale de reprendre le contrôle du QG de la police. Les taliban ont été repoussés de plusieurs autres secteurs autour de l'aéroport et dans le centre. "Des centaines de taliban ont été tués et leurs cadavres sont dans les rues", a déclaré Hussaini par téléphone à Reuters. "A l'heure actuelle, une bataille nourrie se déroule à l'intérieur de la ville." Dans un communiqué diffusé mardi soir, les services de renseignement afghans ont annoncé la mort de Mawlawi Salam, le chef des taliban dans la province de Kunduz, et de quinze autres insurgés dans une frappe aérienne près de l'aéroport. (Mirwais Harooni, Hamid Shalizi; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant