De Trappes à Aubervilliers, le tour des banlieues de Hollande

le
0
Sept villes dans cinq départements. Au gré de son déplacement de 48 heures dans des quartiers en difficulté, le candidat socialiste raille son adversaire. Récit.

17 heures, en route vers le meeting: à la sortie de la table ronde santé, une nuée d'enfants s'abat sur François Hollande. «Le voilà! Il est là, il est là!» Il rejoint tant bien que mal sa voiture pour se rendre à une passerelle qui enjambe le canal de saint-Denis. Sous le poids de la cinquantaine de journalistes qui encadrent le candidat socialiste, le pont tangue un peu. Manuel Valls, qui a rejoint le groupe, s'inquiète: «ça tient là?» Ça tient. De l'autre côté, François Hollande retrouve sous un petit chapiteau le MJS qui a organisé une «battle citoyenne», un «moment de mobilisation, d'échanges et de débats avec des acteurs de la société civile et un invité politique».

16h15, table ronde à Aubervilliers: Un panel de professionnels de la santé exposent leurs revendications à François Hollande. À la fin du tour de table, un habitant du quartier saisit le micro et s'invite dans la discussion. Il a été «exclu de la CMU». Les intervenants le laissent

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant