«De tels événements risquent d'être de plus en plus fréquents»

le
0
INTERVIEW - Pour Guillaume Arlet, chef du service bactériologie de l'hôpital Tenon à Paris, l'épidémie qui a touché la clinique de Massy pourrait se reproduire ailleurs

Selon le professeur Arlet, l'épidémie qui a touché l'hôpital de Massy pourrait se reproduire ailleurs. Il ne pense pas que ses confrères aient tardé à réagir. 

Quelle est la nature de la bactérie Klebsiella pneumonia ?

Cette bactérie est multi-résistante, c'est-à-dire qu'elle présente la caractéristique de résister à tous les antibiotiques. Klebsiella se diffuse très bien dans les services de soins des hôpitaux et notamment dans les services de soins intensifs. Elle touche surtout les patients admis en service de réanimation avec une assistance respiratoire. On parle de transmission «manuportée» puisque c'est le personnel soignant qui la diffuse. Les symptômes des patients atteints de cette bactérie sont ceux d'une pneumonie nosocomiale classique. Pour enrayer la progression de cette bactérie, il faut donc isoler les patients qui en sont porteurs et leur affecter du personnel médical dédié sans contact avec les autres patients de l'hôpital. Il y a déjà

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant