De Séoul, DSK fait la leçon à l'Europe

le
0
Lors d'une conférence en Corée ce jeudi, Dominique Strauss-Kahn a épinglé les dirigeants européens et annoncé un sombre avenir, populiste, au Vieux continent.

A 9000 Km de Paris, le professeur Dominique Strauss-Kahn joue les Cassandre et distribue les cartons rouges aux dirigeants de la zone euro. «Plus personne ne croit que les dirigeants européens soient capables de régler les problèmes», a jugé jeudi le nouveau banquier d'affaires globe-trotter lors d'une conférence à Séoul. L'ancien patron du FMI a douché les timides espoirs de reprise affichés par les gouvernements européens, les accusant de se tromper de débat. «Personne ne peut croire à cette image rose-bonbon. Le débat est centré sur plus ou moins d'austérité alors que le véritable enjeu est la compétitivité», a prévenu l'ex-ministre socialiste, arborant désormais une fine barbe blanche. Sans jamais citer François Hollande, l'ancien prétendant à l'Élysée annonce de la sueur, du sang et des larmes mais ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant