De retour en France, la gale peut coûter parfois très cher 

le
0
Provoquée par un petit acarien, la maladie peut se propager à des petites collectivités humaines.

Elle s'invite dans les écoles, les maisons de retraite, les hôpitaux, les familles... La gale, maladie cutanée bénigne mais hautement contagieuse, est en recrudescence en France, selon un récent rapport de l'Institut de veille sanitaire, InVS . Associée dans l'imaginaire collectif au manque d'hygiène, parfois même considérée comme une maladie honteuse, cette parasitose touche en fait tous les âges et tous les milieux sociaux.

Le Sarcoptes scabiei hominis se transmet essentiellement par contacts directs rapprochés (environnement familial, rapports sexuels...) avec une personne atteinte, plus rarement par l'intermédiaire de vêtements ou linges contaminés. Après une incubation de plusieurs semaines, trois en moyenne, la maladie se révèle le plus souvent par des démangeaisons qui prédominent la nuit. Ce prurit peut s'accompagner de lésions cutanées diverses, plus ou moins étendues sur le corps, et respectant souvent le dos et le visage.

Depuis quelques année

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant