De retour de leurs circonscriptions, les députés PS ont la gueule de bois

le
0
Les militants socialistes se sentent trahis et n'hésitent pas à exprimer leur colère auprès de leurs députés.

«Éc½urés», «blessés», «excédés»... Les militants socialistes que les députés ont rencontrés ce week-end sur les marchés sont très en colère. L'affaire Cahuzac les a «tétanisés». «Ils veulent que le gouvernement et le PS fassent le ménage à la fois pour le présent, mais aussi pour l'avenir, avec des règles beaucoup plus strictes en matière de lutte contre la fraude et les conflits d'intérêts», témoigne Christian Paul (Nièvre).

Son collègue de Seine-et-Marne Eduardo Rihan-Cypel assène: «Les militants se sentent trahis par l'affaire Cahuzac. Ils comptent sur nous pour aller jusqu'au bout dans la moralisation de la vie politique. Ils se disent que cela peut salir toute la classe politique, et faire monter le FN.»

L'ancienne ministre Élisabeth Guigou (Seine-Saint-Denis) résume: «Tout le monde se sent blessé. C'est une épreuve dont il f...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant