De projet en projet, le PS a durci le ton

le
0
Depuis 2002, les socialistes cherchent le ton juste pour élaborer leurs propositions.

Le «changement» vraiment? Déjà chargée il y a dix ans de la rédaction du projet du PS pour la présidentielle, Martine Aubry pourra comparer. Entre 2002, 2007 et 2012, les idées socialistes se suivent, se ressemblent et changent parfois. Avant chaque présidentielle, le PS a préparé son propre projet, qui a ensuite été modifié par le candidat, Lionel Jospin en 2002, Ségolène Royal en 2007. De «La vie en mieux, la vie ensemble» en 2002, à «Réussir ensemble le changement» en 2007, jusqu'à «Le changement» aujourd'hui, la comparaison -non exhaustive- est riche d'enseignements sur les priorités des socialistes et leur analyse de la société.

Au sortir des cinq années du gouvernement Jospin, le PS, prudent idéologiquement, préfère valoriser son expérience du pouvoir et avance un projet de gestionnaire. La notion de «contrat» est mise en avant entre le citoyen et l'État, entre le salarié et l'entreprise. En 2007, après cinq ans d'opposition, le texte du PS es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant