De plus en plus de voitures essence immatriculées en France

le
1
DE PLUS EN PLUS DE VOITURES ESSENCE IMMATRICULÉES EN FRANCE
DE PLUS EN PLUS DE VOITURES ESSENCE IMMATRICULÉES EN FRANCE

PARIS (Reuters) - La part des moteurs à essence dans les voitures neuves immatriculées en France a atteint en septembre son plus haut niveau depuis octobre 2001, il y a 14 ans, selon des chiffres publiés mardi par le Commissariat au développement durable.

Le rapport d'octobre du Commissariat sur les motorisations et émissions montre que la part des voitures à essence dans les immatriculations totales a progressé de 1,1 point à 40,4% en septembre par rapport à août, franchissant la barre des 40%.

Les moteurs diesel, à nouveau très décriés à cause de l'affaire de manipulation des émissions polluantes de Volkswagen, ont continué de céder du terrain mais restent majoritaires (-0,8 point à 55,3%).

La part des voitures hybrides a reculé de 0,5 point à 3,2% tandis que celle des voitures électriques a rebondi de 0,3% à 1,1% après deux mois consécutifs de baisse.

Sur le marché des véhicules légers, la part du diesel a elle aussi reculé le mois dernier, de 0,9%, mais ce type de motorisation reste ultra majoritaire et équipe 96,8% des camionnettes et fourgons.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tmf43 le mardi 13 oct 2015 à 20:50

    Plutôt de moins en moins de diesel en France : Cela est simplement dû au prix des diesels en forte augmentation à cause des pots catalytiques, hausse énorme sur les petites voitures.