De plus en plus de PV par vidéosurveillance

le
0
Après Nice ou Cannes, Marseille va utiliser ses caméras contre les incivilités routières. Une technique efficace et bien tolérée.

Après Nice, Valenciennes, Cannes ou encore Asnières-sur-Seine, bientôt Marseille. La deuxième ville de France va, elle aussi, faire un nouvel usage de ses caméras initialement installées pour lutter contre la délinquance. Bientôt braquées vers les automobilistes, elles vont servir sur certains axes à faire la chasse aux incivilités routières, notamment aux stationnements en double file dans les rues. Un sport national aux multiples effets nuisibles: rues congestionnées, hausse des émissions de CO2... et exaspération de l'automobiliste. «Nous viserons trois catégories d'infractions: celles qui entraînent une gêne aux transports publics, à la circulation ou encore celles qui provoquent la mise en danger d'autrui», explique Caroline Pozmentier, adjointe déléguée à la sécurité et à la prévention de la délinquance. Objectif prévu par la ville pour cette nouvelle utilisation des caméras: novembre 2012.

De toute évidence, la vidéoverbalisation a le vent en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant