De plus en plus de ménages surendettés

le
0

INFOGRAPHIE - En 2013, 223.012 dossiers de surendettement ont été déposés à la Banque de France, contre 220.836 l'année dernière. Parmi ces personnes endettées, de plus en plus de seniors et de propriétaires.

Le surendettement gagne encore du terrain. Le nombre de dossiers déposés auprès de la Banque de France n'a jamais été aussi élevé qu'en 2013, un pic en 2011 excepté. L'année dernière, la Banque de France a reçu 223.012 dossiers de surendettement contre 220.836 l'année dernière. Un bond par rapport aux 165.000 dossiers déposés il y a dix ans. En 2013, 195.219, soit 87%, ont été jugés recevables. Près de 40% de ces demandes sont des «redépôts», c'est-à-dire des dossiers qui reviennent sur les bureaux de la Banque de France après l'échec d'une première solution. En moyenne, la dette de chaque requérant atteint 38.000 euros, là encore en hausse par rapport à l'année dernière.

Mais le profil des personnes surendettées évolue. Elles sont le plus souvent seules (64,2 % sont célibataires, séparées, divorcées ou veuves) alors que les couples étaient majoritaires il y a dix ans. Le divorce constitue d'ailleurs un motif récurrent d'entrée dans la spirale du surendettement. Comme le chômage, il vient modifier un équilibre financier déjà précaire. Près d'une personne surendettée sur deux est ainsi sans activité professionnelle, qu'elle soit au chômage, comme un quart des requérants, sans profession ou encore invalide. La population surendettée est aussi de plus en plus âgée. Les plus de 55 ans représentaient en 2011 (derniers chiffres disponibles) 23,6 % des dossiers contre 12,6 % un an auparavant.

Plus de propriétaires et de salariés infographie francais surendettement en 2013

Autre signe que la pauvreté touche une population nouvelle, les salariés gagnent peu à peu du terrain. En 2011, ils représentaient 39% des dossiers de surendettement contre 36,7% l'année précédente. Même constat pour les propriétaires. Ils ne représentent que 9,3% des demandeurs mais cette proportion a gagné deux points en un an. Parmi les dossiers qui comprennent un emprunt immobilier, la dette immobilière moyenne s'élève à 95.252 euros, un montant beaucoup plus important que les autres crédits contractés.

Les crédits à la consommation restent cependant la principale source d'endettement des ménages. Neuf dossiers sur dix déposés à la Banque de France comprennent au moins un crédit à la consommation, pour un montant moyen de 23.927 euros. Huit personnes surendettées sur dix ont notamment contracté un crédit renouvelable, dont le mécanisme particulièrement onéreux tend à plonger les contractants dans le surendettement. Les montants empruntés ont cependant diminué en valeur. Depuis le vote de la loi Lagarde en 2008, qui encadre ces crédits, leur production diminue en effet progressivement. La loi sur la consommation préparée par Benoît Hamon va encore en renforcer l'encadrement.

infographie surendettement en 2013
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant