De nouvelles règles pour les avertisseurs de radars

le
0
À l'avenir, les avertisseurs se feront «outils d'aide à la conduite», qui ne signaleront plus les radars routiers en tant que tels mais des «zones de danger», sans que l'automobiliste puisse savoir si un radar s'y trouve.

Depuis que le gouvernement avait annoncé en mai de nouvelles mesures sur les radars routiers, un certain flou avait régné sur le sujet, de reculades en protestations. L'un des points polémiques portait sur les avertisseurs de radars. Fallait-il laisser les automobilistes les utiliser, si oui dans quelles conditions et sinon comment les en empêcher ? Très remontés contre la perspective d'une interdiction pure et simple, les fabricants d'avertisseurs de radars avaient donné de la voix. Un accord a finalement été signé avec l'État.

Les avertisseurs de radars deviennent donc des «outils d'aide à la conduite» et ne signaleront plus la présence d'un radar en tant que telle. Dorénavant ils avertiront le conducteur de l'approche d'une «zone de danger», c'est-à-dire connue pour être accidentogène ou comportant un point de danger précis (virage, rétrécissement, travaux...).

Les utilisateurs pourront toujours signaler les radars

Préicison d'importance pour les automobil

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant