De nouvelles mesures de redressement inévitables pour Air France

le
0
De nouvelles mesures de redressement inévitables pour Air France
De nouvelles mesures de redressement inévitables pour Air France

PARIS (Reuters) - Le plan de redressement d'Air France-KLM est menacé par le niveau actuel des cours du pétrole, rapporte jeudi latribune.fr ajoutant que de nouvelles mesures de baisses de coûts et d'augmentation des recettes semblent inévitables pour maintenir les objectifs de réduction de la dette.

Selon le site internet, le plan de redressement du groupe annoncé en janvier se base sur un prix moyen du baril de Brent de 98 dollars. Or, ce dernier s'est négocié au-dessus de 120 dollars entre mi-février et mi-avril, clôturant mercredi à 117,97 dollars.

Constatant en décembre que l'estimation du baril à 98 dollars était imprudente, le groupe a prévu un matelas de 300 à 400 millions d'euros pour faire face à l'aléa carburant, précise latribune.fr soulignant que cela risque d'être insuffisant.

"C'est vrai que le carburant rend le plan tendu sur le volet des dépenses. Il va sûrement falloir trouver les moyens pour mieux tenir la réalisation des prévisions 2012", a indiqué une source informée à latribune.fr, citant une autre source expliquant qu'il est "hors de question" que le groupe n'atteigne pas les objectifs fixés dans le budget.

Air France n'a pas souhaité faire de commentaires.

Air France-KLM s'est engagé début mars à stabiliser sa dette nette à 6,5 milliards d'euros cette année.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant