De nouvelles filières djihadistes menacent les intérêts français

le
0
Depuis quelques mois, des islamistes quittent la France ou d'autres pays européens pour rejoindre le nord du Mali où s'activent les trois groupes islamistes Aqmi, Ansar Dine et Mujao.

Désignée comme le principal ennemi par Aqmi, la France a fait de la menace terroriste dans le Sahel l'un de ses grands sujets de préoccupation en politique étrangère. «La menace est devenue pressante, immédiate et multiforme», commente un diplomate français. Elle s'est même, au fil des ans, transformée en «un problème de sécurité nationale».

Les trois principaux groupes islamistes - Aqmi, Ansar Dine et Mujao (Mouvement pour l'unicité du djihad en Afrique de l'Ouest) - appartenant à la nébuleuse terroriste al-Qaida menacent désormais directement les intérêts français, en Afrique et dans l'Hexagone. Le premier est le rejeton islamiste de la guerre civile qui a ensanglanté l'Algérie dans les années 1990. Aqmi a été progressivement marginalisé sur le sol algérien. Il n'est opérationnel que dans les montagnes de Kabylie et au nord du Mali. Le deuxième, Ansar Dine, est la version touarègue de la poussée intégriste constatée dans le Sahel comme en Afrique du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant