De moins en moins de banques

le
0
(lerevenu.com) - Au 1er janvier dernier, on dénombrait 7 059 IFM résidentes dans la zone euro, soit une diminution nette de 474 unités, selon la BCE. En termes relatifs, la diminution a été particulièrement prononcée en Slovaquie (?30%), au Luxembourg (?22%), en France (?9%), en Espagne et en Finlande (?8%). En termes absolus, le Luxembourg (?124), la France (?105) et l'Italie (?55) ont été les principaux pays touchés par ce mouvement. 
 
La grande majorité des IFM de la zone euro est constituée d'établissements de crédit (banques commerciales, caisses d'épargne, banques postales, coopératives de crédit, etc.), qui représentaient 85,5% du total (6.019 unités), tandis que les OPCVM (Sicav et fonds) monétaires en représentaient 14% (987 unités). Les banques centrales (18 unités, y compris la BCE) et les autres institutions (35 unités) ne représentaient conjointement que 0,2% du total des IFM de la zone euro. 

Malgré l'élargissement de la zone euro à la Grèce (2001), à la Slovénie (2007), à Chypre et à Malte (2008), à la Slovaquie (2009) et à l'Estonie (2011), le nombre d'IFM de la zone euro a diminué de 28% (soit 2.797 institutions) depuis le 1er janvier 1999. Au 1er janvier 2013, l'Allemagne et la France comptaient 42 % de l'ensemble des IFM de la zone euro, proportion pratiquement inchangée depuis le 1er janvier 2012. 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant