De la tête aux pieds, la technologie se fait prêt-à-porter

le
0
De la tête aux pieds, la technologie se fait prêt-à-porter
De la tête aux pieds, la technologie se fait prêt-à-porter

Des bracelets connectés à internet pour mesurer notre activité sportive, des montres et lunettes où l'on peut lire ses mails: la technologie prêt-à-porter, et ses promesses de nouveaux revenus, est la grande star du Congrès mondial du mobile à Barcelone."2012 a été l'année où les produits d'électronique prêt-à-porter ont commencé à être viables commercialement", explique David Sovie, directeur général de la division électronique et technologie d'Accenture, et "en 2014, ils vont commencer à devenir plus grand public". Selon une étude du groupe de conseil auprès de 23.000 consommateurs dans 23 pays, il existe un véritable appétit pour ces gadgets, 46% des personnes interrogées se disant intéressées par une montre connectée et 42% par des lunettes.Première cible: les amateurs de sport, courtisés avec des bracelets enregistrant le nombre de leurs foulées, les distances parcourues, les calories dépensées...L'Américain Fitbit, leader avec plus de 60% du marché, propose ainsi un défi ludique aux visiteurs du congrès, invités à accrocher un bracelet connecté au poignet pour compter leurs pas pendant leur séjour à Barcelone. Le gagnant sera évidemment celui ayant le plus cavalé."On va avoir 1.000 participants d'ici la fin de la semaine", calcule Benoit Raimbault, directeur marketing Europe, qui souligne que le bracelet "vous motive à bouger plus, manger mieux et dormir mieux"."Aujourd'hui le marché pour les bracelets de fitness progresse bien et c'est un segment qui sera exploité dans les prochaines années", prédit Annette Zimermann, analyste chez Gartner. C'est le créneau choisi au congrès de Barcelone par Sony Mobile et LG, qui ont présenté des modèles. - Montres et lunettes - Plus évoluées, les montres intelligentes, connectées en Bluetooth (technologie sans fil) à un smartphone, peinent encore à trouver leur public, selon elle: "elles manquent encore d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant