De la place pour Clichy ?

le
0
De la place pour Clichy ?
De la place pour Clichy ?

Absent des listes de Didier Deschamps depuis octobre 2013, Gaël Clichy semblait perdu pour l'équipe de France il y a encore quelques semaines. Mais entre la blessure de Benoît Trémoulinas, les performances de Lucas Digne et le parcours de Manchester City en Ligue des champions, la possibilité de voir l'ancien Gunner dans les 23 ne relève plus de l'utopie. Et si c'était lui, la surprise ?

"Je pense qu'il devrait en être, et même en être comme titulaire, il est plus fort que Patrice Évra, qui est en sélection depuis quarante ans." Christian Lopez exagère légèrement et l'admet : "C'est pour le trait d'humour." L'ancien de l'équipe de France et de Saint-Étienne n'est même pas totalement objectif, puisqu'il a eu Clichy en formation à Cannes à la fin des années 90. Mais s'il peut affirmer avec autant d'aplomb que son ancien protégé doit faire l'Euro comme numéro un à gauche, c'est parce que le joueur de Manchester City a marqué des points en seconde partie de saison. Blessé de juillet à novembre, il n'avait disputé qu'un match de Premier League et deux de Ligue des champions à l'heure de fêter le Nouvel An. En revanche, depuis que sa cheville le laisse tranquille, le latéral gauche forcé - son père l'a poussé à jouer du gauche pour faciliter une carrière pro - a repris ses aises à l'Etihad, en même temps que la place de Kolářov. "City, ce n'est pas un petit club, il joue en Angleterre depuis suffisamment longtemps pour qu'on le voit comme un joueur confirmé", appuie Lopez. "C'est un championnat exigeant, où il faut être bon techniquement, physiquement et mentalement pour durer." En clair, il a toutes les qualités nécessaires au plus haut niveau, et même un peu plus cette année selon Franck Queudrue, qui a suivi de près les prestations du Français : "Par rapport aux saisons précédentes, je le trouve beaucoup plus fiable, il n'a quasiment pas fait d'erreurs défensives, alors qu'avant, il avait régulièrement des sautes de concentration." Surtout, il a réalisé un premier semestre 2016 solide, avec onze titularisations en Premier League, quatre en League Cup dont la finale gagnée contre Liverpool, et surtout les six matchs à élimination directe des Citizens en Champions. Une compétition où le trentenaire a su s'illustrer et grâce à laquelle il peut encore nourrir des espoirs avant l'annonce de Didier Deschamps.

Gaël Clichy sauvé par la Ligue des champions ?


"Quand on réalise de bons matchs en Ligue des champions, cela veut dire que l'on a le niveau pour l'équipe de France, même si, après, le temps de jeu dépend aussi de la concurrence", selon Christian Lopez. Un point de vue que partage Queudrue, car "quand on a le niveau pour disputer une demi-finale de…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant