De la Manif pour tous à l'Avenir pour tous

le
2
Frigide Barjot organisait mercredi soir, à Paris, une soirée privée pour le lancement de l'Avenir pour tous, un groupe de pression qui tente de donner suite à la Manif pour tous.

Ici, on est entre amis. Les jetons manquent pour que chacun dispose de sa consommation, le micro grésille, on se marche un peu sur les pieds pour écouter parler Frigide Barjot. Qu'importe, au rassemblement de lancement de l'Avenir pour Tous organisé mercredi soir dans la cave d'un club du chic 6e arrondissement de la capitale, il s'agit d'abord de se retrouver. De partager un verre «après 9 mois passés à battre le pavé ensemble», précise le carton d'invitation de cette soirée «exceptionnelle et privée». De se remémorer les souvenirs des manifestations, et d'applaudir Frigide Barjot, en escarpins et jupette rose, en tant qu'oratrice mais aussi en tant que chanteuse.

Ils sont environ une centaine, une majorité de couples d'une quarantaine d'années, à avoir fait le déplacement. Il...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 27 juin 2013 à 14:41

    Le fou du roi "normal", de plus en plus allumé l-o-l-o-l ...

  • mlaure13 le jeudi 27 juin 2013 à 10:03

    Et n’en déplaise aux "juges rouges", restons très vigilant, ne baissons pas la garde. Ces gens là, sont très dangereux (pas les homos en tant que tels), mais les lobbies LGBT et Cie,….et ils n’auront de cesse que de faire croire et admettre, que ce sont nous les anormaux (homophobes, fachos, réacs, moisis, et j’en passe) représentant au moins 80% de la population…il ne faut pas provoquer, mais répondre coup par coup, sans faiblir, pour dénoncer cette loi scélérate