De l'or au fond des océans

le
2
Les fonds marins renferment des ressources minérales que veulent exploiter les pays et les entreprises.
Les fonds marins renferment des ressources minérales que veulent exploiter les pays et les entreprises.

De nouvelles zones de fonds marins viennent d'être ouvertes à l'exploration. L'Autorité internationale des fonds marins (Isa), affiliée à l'Organisation des Nations unies, a en effet délivré en début de semaine de nouveaux permis à des organismes privés et publics, qui pourront désormais chercher des minéraux précieux comme le manganèse, le cuivre ou l'or à des kilomètres de profondeur. Cuivre, argent, or... C'est au niveau des dorsales océaniques que les ressources minérales seraient les plus importantes. Ces crêtes au fond de l'océan, dont remonte du magma entraînant un mouvement des plaques tectoniques, sont des sources volcaniques où la température et la pression sont extrêmement élevées. Là se forment ce qu'on appelle des nodules, des amas de roche de la taille de grosses pommes de terre, bénéficiant d'une concentration très forte en métaux précieux. Des matières premières nécessaires aux économies modernes et à la haute technologie pourraient en être extraites, notamment du cuivre, du manganèse, du zinc, de l'argent mais aussi de l'or. Déjà 6 000 kilomètres, soit 7,5 % de l'ensemble des dorsales océaniques, sont explorés. D'après des estimations, l'océan Pacifique abriterait 27 milliards de tonnes de nodules, comportant 290 millions de tonnes de cuivre et 340 millions de tonnes de nickel. L'exploitation à l'horizon Les premières fouilles des fonds marins remontent aux années 60, mais grâce à l'avancée des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le jeudi 7 aout 2014 à 17:47

    Le piratage sur internet est plus facile et coûte moins cher que celui des océans...

  • marc9524 le lundi 4 aout 2014 à 13:56

    allez, ils ne sont pas trop pollués; allons y gaiement pour tout détruire comme d'hab, pour de l'argent .....