De l'érotisme à la bière, le Brexit inspire tous azimuts

le , mis à jour le
0
Une affiche pro-Brexit lors de la campagne pour la sortie de l'Union européenne.
Une affiche pro-Brexit lors de la campagne pour la sortie de l'Union européenne.

Depuis le référendum du 23 juin, et le choix du Brexit fait par les citoyens britanniques, l'Europe et le Royaume-Uni ont plongé dans l'incertitude et inquiètent les marchés financiers. L'agence de notation Standard & Poor's a même abaissé la note continentale jeudi 30 juin et le FMI craint un impact sur la croissance mondiale. Pourtant, certains comptent bien profiter de cette décision électorale pour réaliser des plus-values juteuses. Plusieurs industriels de divers secteurs ont notamment déjà tenté de déposer des brevets « Brexit » pour griffer leurs produits avec ce mot connu désormais aux quatre coins du monde.

Politico révèle notamment qu'une compagnie de bière de Boston aux États-Unis a essayé de faire enregistrer le terme pour commercialiser du cidre de l'autre côté de l'Atlantique. Cette entreprise a déjà de l'expérience dans le placement de noms puisqu'elle commercialise une marque qui porte celui de Samuel Adams, l'un des pères fondateurs de l'Amérique. La Boston Beer Company n'a pas encore l'aval pour lancer le « Brexit Cider », mais elle n'a pas traîné puisque le dépôt du brevet a été réalisé le vendredi 25 juin, soit le lendemain de l'annonce des résultats du référendum.

Le deuxième brasseur américain n'est pas le seul à tenter de profiter de l'opportunité. Le site internet précise qu'un habitant de Chicago a aussi essayé de faire enregistrer une ligne de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant