De l'art ou du cochon : cinq siècles de Pornfood

le
0
Cinq fruits et légumes par jour, déjà, dans la peinture flamande du XVIIe siècle. (Osias Beert, au Musée des beaux-arts de Grenoble.)
Cinq fruits et légumes par jour, déjà, dans la peinture flamande du XVIIe siècle. (Osias Beert, au Musée des beaux-arts de Grenoble.)

De la peinture flamande à Instagram, des chercheurs américains ont étudié la représentation de la nourriture.

Cet été, tout comme il y a un an, les réseaux sociaux continueront à se remplir de photos de homards grillés et de cupcakes… Certains y verront le signe d’une ultime décadence, d’un Occident gavé qui ne voit pas plus loin que le bout de son assiette. Des chercheurs américains y discernent au contraire le prolongement d’une fascination historique.

Pour leur étude, « 500 ans de Pornfood », ils ont passé en revue ce qui figure sur la table des grandes peintures, de la Renaissance au XXe siècle. Conclusion : on n’a pas attendu Instagram pour mettre en scène une nourriture outrageusement appétissante ou chargée d’en mettre plein la vue à qui douterait de notre statut social.

« Ces tableaux nous donnent une idée de ce que les foodies auraient posté sur Snapchat pendant la Renaissance. » Andrew Weislogel, curateur du Johnson Museum of Art de l’université Cornell « Ces tableaux nous donnent une idée de ce que les foodies auraient posté sur Snapchat pendant la Renaissance », nous explique Andrew Weislogel, curateur du Johnson Museum of Art de l’université Cornell (Etat de New York).

Pour conduire leur recherche, Brian Wansink, Andrew Weislogel et Anupama Mukund ont feuilleté des livres d’art américains et européens puis ils ont sélectionné 750 tableaux de cinq pays représentant des repas. Ils ont éliminé les trop gros banquets où les plats semblaient difficiles à identifier. Sur les 140 peintures restantes, ils ont compté tout ce qui se mangeait.

Toutes sortes de stimuli De quoi...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant