De l'alcool produit dans un intestin humain

le
0
Les intestins humains peuvent, dans des circonstances exceptionnelles, fermenter de l'éthanol à partir des sucres ingérés lors des repas. » Le processus de fermentation de A à Z

Un texan de 61 ans se plaignait de maux de tête et de vertiges lorsqu'il a passé la porte des urgences de son hôpital, il y a quatre ans de cela. Alors qu'il assurait ne pas avoir consommé d'alcool, les résultats de l'éthylotest montraient un taux de 4 grammes d'alcool par litre de sang, soit cinq fois plus que le taux autorisé par la loi américaine (0,8 grammes), et huit fois plus que celui autorisé en France (0,5 grammes)! Les tests ne mentaient pas, mais le sexagénaire américain non plus: il n'avait rien bu.

Des chercheurs se sont intéressés à ce cas clinique et ont publié en juillet une étude dans l'International Journal of Medicine, dans laquelle ils concluent que l'homme souffrait d'un rare «syndrome d'autofermentation», qui lui faisait produire de l'alcool...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant