De futures citadines à la taille fine

le
0
Les constructeurs japonais, grands spécialistes de la voiture de ville, l'imaginent plus étroite à une, deux ou trois places. Et bien sûr à propulsion électrique.

Le Salon de Tokyo vient de fermer ses portes. En accordant une large place aux citadines, cette 42e édition n'a pas failli à la tradition. Le Japon est le royaume des Keijid?sha ou Kei-cars, de microvoitures qui bénéficient de taxes et de primes d'assurance allégées. De fait, les constructeurs ja­ponais sont les grands spécialistes du genre, au point qu'un géant comme Volks­wagen a récemment tenté une collaboration étroite avec Suzuki. Autant dire que les nouvelles tendances initiées par les prototypes exposés au Tokyo Motor Show constituent des pistes sérieuses pour savoir à quoi ressemblera la citadine de demain.

Quand les constructeurs japonais se penchent sur l'avenir de l'automobile urbaine, ils semblent malgré tout en phase avec leurs rivaux européens. Les allemands en particulier qui présentaient au dernier Salon de Francfort des mutantes très étroites à deux ou trois places et propulsion électrique, telles que l'Audi Urban, la VW Nils ou l'Opel Rak.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant