De dirigeants de l'EI fuient Mossoul en masse-ministre irakien

le
0
    BAGDAD, 30 juillet (Reuters) - De nombreux dirigeants du 
groupe Etat islamique ont fui Mossoul, dans le nord de l'Irak, 
avec leur famille en prévision d'une offensive des forces de 
sécurité irakiennes, a déclaré samedi le ministre de la Défense 
du pays. 
    Selon Khaled al Obeïdi, qui affirme disposer de 
renseignements, l'organisation djihadiste est par ailleurs en 
proie à des luttes intestines de plus en plus fortes, liées 
notamment à des questions financières.     
    "Beaucoup de familles de membres de Daech (acronyme arabe de 
l'EI, NDLR) et des chefs installés à Mossoul ont vendu leurs 
propriétés et ont pris la fuite vers la Syrie, et certain ont 
même tenté de rejoindre la région (du Kurdistan irakien)", 
a-t-il déclaré lors d'une interview à la télévision d'Etat. 
    L'EI a perdu au moins la moitié des territoires irakiens 
dont il avait pris le contrôle en 2014 et a également reculé en 
Syrie, mais dans une moindre mesure. 
    Le nombre de combattants djihadistes toujours retranchés à 
Mossoul, la plus grande ville sous la coupe de l'EI, s'élève 
encore à plusieurs milliers mais n'atteint probablement pas les 
10.000. 
    Le gouvernement irakien espère mobiliser jusqu'à 30.000 
soldats lors de l'offensive actuellement en préparation, qui 
devrait être lancée avec le soutien de la coalition 
internationale conduite par les Etats-Unis. 
 
 (Stephen Kalin; Simon Carraud pour le service français, édité 
par Nicolas Delame) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant