De Depardieu au PSG, la rocambolesque histoire des 75 %

le
0
François Hollande, l'inventeur de la taxe maudite à 75 %.
François Hollande, l'inventeur de la taxe maudite à 75 %.

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! La taxe à 75 % est depuis le premier jour un véritable boulet pour François Hollande. Depuis ce soir de campagne, où, sur TF1, il dégaine une proposition tellement bancale qu'il n'est lui-même pas capable de la formuler correctement.

Nous sommes le 27 février 2012. François Hollande est toujours grand favori de la course à l'Élysée, mais il marque le pas. Surtout, un certain Jean-Luc Mélenchon séduit de plus en plus, avec ses discours enflammés et ses rêves de révolution citoyenne. Hollande doit envoyer un message à la gauche de sa gauche. Sur le plateau de Parole de candidat, sur TF1, il affirme donc, prenant tout le monde par surprise, à commencer par sa propre équipe, que, élu, il taxera les revenus supérieurs à 1 million d'euros "par mois", avant de se recadrer lui-même en corrigeant : supérieurs à 1 million d'euros "par an".

"François a pris la décision seul, et je n'exclus pas qu'il l'ait prise sur le plateau, quelques secondes avant de la formuler en direct", a raconté plus tard l'ami de toujours Michel Sapin*. De fait, si l'équipe de campagne socialiste réfléchit depuis un mois sur une grosse annonce fiscale, personne ne sait laquelle a choisi François Hollande.

La prédiction de Cahuzac

En coulisse, le spécialiste budget et fiscalité du candidat, un certain Jérôme Cahuzac, s'étrangle. Invité dans la foulée de Mots croisés, sur France 2, ce dernier refuse de soutenir la mesure,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant