De Cahuzac à Kader Arif : la «République exemplaire» de Hollande minée par les affaires

le
3
De Cahuzac à Kader Arif : la «République exemplaire» de Hollande minée par les affaires
De Cahuzac à Kader Arif : la «République exemplaire» de Hollande minée par les affaires

Ecornée une première fois par l'affaire Cahuzac, la «République exemplaire» promise par le candidat François Hollande, n'a cessé depuis d'être malmenée par l'entourage du président. Après les comptes suisses de l'ancien ministre du Budget, la «phobie administrative» de Thomas Thévenoud, Aquilino Morelle et le cireur de l'Elysée, Kader Arif et ses marchés publics en famille ou encore Faouzi Lamdaoui, qui a dû démissionner la semaine dernière soupçonné d'«abus de biens sociaux», c'est au tour de Yamina Benguigui, ancienne ministre de la Francophonie, d'enfoncer un peu plus le clou dans cette «république morale». La réalisatrice, soupçonnée d'avoir omis une précision dans ses déclarations de patrimoine et d'intérêt, va devoir s'expliquer devant la justice. Retour sur ces scandales qui plombent la république exemplaire.

Avril 2014 : le faux patrimoine de Yamina Benguigui

L'ancienne ministre de la Francophonie va être citée à comparaître en correctionnelle à Paris. La réalisatrice est soupçonnée d'avoir fait des déclarations de patrimoine et d'intérêts incomplètes entre 2012 et 2014, quand elle était au gouvernement. Elle aurait omis de déclarer qu'elle était depuis 2005 copropriétaire d'une société anonyme de droit belge.

Alerté par la Haute Autorité pour la transparence de la vie politique, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire début avril. Deux jours plus tôt, Benguigui était écartée du gouvernement de Manuel Valls qui succédait à Jean-Marc Ayrault bien qu'elle ait récusé toute «fraude de quelque nature que ce soit». Anne Hidalgo, maire de Paris, lui avait par ailleurs demandé de démissionner de son siège au Conseil de Paris.

VIDEO. Hidalgo demande la démission de Yamina Benguigui du conseil de Paris

Décembre 2014 : Faouzi Lamdaoui accusé d'abus de bien sociaux

C'est un communiqué succinct de l'Elysée qui l'annonce. Faouzi Lamdaoui, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mipolod le mardi 9 déc 2014 à 09:27

    Pas +, tu rêves tout debout m4958114 ? Il y en a plus du double et ce n'est pas fini ! Au fait, pour faire bien, on écrit "....bismuth et SES 40 voleurS.

  • g.dupuy le mardi 9 déc 2014 à 03:50

    Il y en combien en prison ?

  • beheray1 le lundi 8 déc 2014 à 23:44

    Après le mensonge éhonté devant l'Assemblée et la France, la phobie administrative et le non paiement des factures au quotidien, l'amnésie de YB est la nouvelle PATHOLOGIE des disciples de "Moi, Président... quand j'aurais fait casquer les Français et que je mets mon casque pour aller "traireveler" la petite dernière du harem ?