De Bergame à Watford, le duel Mazzarri-Conte se poursuit

le
0
De Bergame à Watford, le duel Mazzarri-Conte se poursuit
De Bergame à Watford, le duel Mazzarri-Conte se poursuit

Watford-Chelsea, c'est aussi et surtout l'affrontement des deux coachs italiens, Walter Mazzarri et Antonio Conte. Ce n'est évidemment pas la première fois que les deux s'affrontent. Leur première confrontation remonte au 6 janvier 2010. Conte est alors sur le banc de l'Atalanta, tandis que Mazzarri est à la tête du Napoli.

Une curiosité entre Antonio Conte et Walter Mazzarri. Les deux hommes ne se sont jamais affrontés en tant que joueurs sur un terrain de football. On dirait même qu'ils se sont évités. Conte débute sa carrière en 1985 à Lecce. À cette époque-là, Mazzarri évolue à Empoli et pendant trois années, leur route ne se croise jamais : quand Lecce est en Serie A (1985-86), Empoli est en Serie B, et quand Empoli revient en Serie A (1986-87, 1987-88), Lecce tombe en B. Et quand Lecce remonte à nouveau en Serie A (1988-89), Mazzarri se tire d'Empoli et signe à Licate, en... Serie B. Et quand Antonio signe à la Juve, en 1991, Walter est déjà descendu dans les méandres de la Serie C1 et C2.


Il faudra donc attendre leur deuxième vie, celle d'entraîneur, pour que leurs chemins se croisent enfin. Entre 2006 et 2009, Conte est coach en deuxième division, d'abord à Arezzo puis à Bari. Une époque où Mazzarri évolue déjà dans l'élite, à la Reggina puis à la Sampdoria. C'est finalement lors de la saison 2009-10 que les deux entraîneurs se retrouvent au même étage. Le 6 janvier 2010, jour de l'Épiphanie, Antonio Conte et Walter Mazzarri pénètrent sur la pelouse du stadio Atleti Azzurri d'Italia de Bergame. Le premier s'assoit sur le banc de l'Atalanta, l'autre sur celui du Napoli.

Deux coachs virés


À cette époque-là, Conte n'est pas encore l'entraîneur mondialement reconnu qu'il est aujourd'hui. C'est évidemment à la Juventus qu'il va acquérir sa notoriété, en même temps que ses premiers trophées de coach. À l'Atalanta, l'histoire n'est pas la même. Conte a remplacé Angelo Gregucci le 21 septembre et a clairement comme objectif d'amener le club bergamasque au maintien. Mais la tâche est difficile. À la trêve hivernale, Conte vante un bilan de trois victoires, quatre nuls et cinq défaites, l'Atalanta étant alors relégable, à deux points de la Lazio, premier non-relégable.


Tout l'inverse de…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant