De 6,8 à 9,5 milliards de plus pour Sarkozy

le
2
INFOGRAPHIE - L'Institut de l'entreprise a chiffré le coût des dernières propositions de Nicolas Sarkozy.


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

o Droits de mutation: 3,8 milliards par an

Les droits de mutation, un impôt payé par les ménages lors de l'achat de leur logement, seraient divisés par deux, en cas d'acquisition de la résidence principale. Selon l'institut, cette mesure générera un manque à gagner de 3,8 milliards pour les départements et les communes, qui sont les actuels bénéficiaires des droits de mutation. Il pointe la difficulté de la mesure (comme distinguer résidence principale et secondaire). L'entourage de Nicolas Sarkozy chiffre, lui, le coût brut de la mesure entre 2,5 et 3 milliards.

o Congé parental: de 2,2 à 4,4 milliards par an

Le candidat UMP veut assouplir le congé parental. Sa durée resterait de trois ans au maximum, mais il pourrait être pris jusqu'aux 18 ans de l'enfant, et non plus jusqu'à ses 3 ans. Le coût de la mesure est élevé, mais la fourchette retenue par l'Institut de l'entreprise est large, la di

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le jeudi 22 mar 2012 à 08:57

    JPi - Normal. La dette française augmente de plus de 90 Mrds par an. Si nous voulons garder cette dette stable nous devons trouver 90 Mrds en 2012. Le gouvernement actuel a augmenté les impôts de 15 Mrds, il nous manque 75 Mrds. Ou les trouver, juste pour ne plus augmenter la dette ? Encore plus d'impôts ? Autant qui n'iront plus à la croissance et à l'emploi. Non Mrs du Sarkollande il nous faut diminuer les dépenses de l'état.

  • M4189758 le jeudi 22 mar 2012 à 07:48

    JPi - A force de dépenser toujours plus qu’on gagne, sans assainir les finances, ces ‘polis tiques’ nous conduisent droit au triple CCC en 2012. C de Comprendre que la solution de la dette c’est diminuer les dépenses de l’état et pas augmenter les impôts ou les prêts. C de Courage pour obtenir enfin le premier plan de rigueur de l’état français. Il faut 90.000.000.000 euros de réduction des dépenses, rien que pour trouver l’équilibre. C de Centre, là où est peut être la solution du vote en 2012.