DCNS se dote d'un «technocentre»

le
0
Patrick Boissier, son président, en explique les enjeux dans le cadre du plan Championship.

À l'instar des constructeurs automobiles ou d'autres groupes de défense, DCNS se dote d'une structure d'excellence en matière de recherche. En créant DCNS Research, le leader européen du naval militaire veut donner un coup d'accélérateur en concentrant la totalité de ses moyens en matière de recherche dans une seule entité. «Il s'agit de gagner en efficacité et en visibilité», insiste Patrick Boissier, président du groupe dans un entretien au Figaro. «L'innovation est fondamentale pour DCNS. Elle fait partie de son ADN, depuis la création de La Gloire, la première frégate cuirassée en 1858, ou du Narval, le premier sous-marin en 1899, à l'appontage, en première mondiale, d'un drone autopiloté sur une frégate en navigation, en 2010», ajoute-t-il en rappelant que DCNS consacre environ 8% de son chiffre d'affaires (2,5 milliards d'euros en 2010) à la recherche.

Dans le détail, DCNS Research concentrera à Nantes la quasi-totalité des équipes, soit 150 pers

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant