DBV : un premier pas dans les vaccins

le
0
Contrôle d'un patch DBD de désensibilisation aux allergies. (© DBV)
Contrôle d'un patch DBD de désensibilisation aux allergies. (© DBV)

Le spécialiste des allergies alimentaires ajoute une nouvelle corde à son arc et lance un essai clinique (évaluation chez l’homme) pour un projet de vaccin. Ciblant la coqueluche, ce vaccin est basé sur les technologies propriétaires de DBV [Viaskin (patch) et Epit (immunothérapie épicutanée)] que la biotech a développé, jusqu’à présent, dans le seul domaine des allergies alimentaires.

Depuis des années, les chercheurs de DBV explorent les applications potentielles de leurs technologies à d’autres champs que celui des allergies (maladies inflammatoires, asthme, hémophilie et… vaccins). «Ce sont des mondes différents mais il s’agit toujours de trouver un moyen d’atteindre le système immunitaire», explique Pierre-Henri Benhamou, PDG de la société. Un pas vient d’être franchi avec ce premier essai chez l’homme.

Un succès de ce développement ouvrirait la voie à la vaccination en patch dont on entrevoit les nombreux avantages : indolore et non invasif, elle ne nécessiterait, par ailleurs, ni chaîne du froid, ni adjonction d’adjuvant. En revanche, cette technologie ne pourra s’appliquer aux primo-vaccinations mais seulement aux vaccinations de rappel.

Pas de nouveaux lancements cliniques «avant longtemps»

Bien sûr, la route est encore (très) longue. Si DBV travaillent sur d’autre projets de vaccins, les dirigeants confient qu’ils n’annonceront pas de nouveaux

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant