DBV TECHNOLOGIES : Résultats du premier semestre 2012 et activités scientifiques majeures

le
0

Résultats du premier semestre 2012 et activités scientifiques majeures :
DBV Technologies en ligne avec ses objectifs

 

Bagneux, France, le 26 Juillet 2012 - Le Conseil d'Administration de DBV Technologies (Euronext: DBV - ISIN: FR0010417345), créateur de Viaskin®, nouvelle référence dans le traitement de l'allergie, présidé par Pierre-Henri Benhamou s'est réuni le 25 Juillet 2012 pour examiner les états financiers du premier semestre 2012, publiés aujourd'hui. Le Rapport Financier Semestriel (information réglementée) est disponible sur le site de la Société, www.dbv-technologies.com, dans l'onglet ‘Information Réglementée' de la section ‘Relations Investisseurs'. Les états financiers du premier semestre 2012 ont fait l'objet d'une revue limitée par les Commissaires aux Comptes de la Société.

Pierre-Henri Benhamou, Président-Directeur Général de DBV Technologies, a déclaré: “Le rythme des dépenses au premier semestre 2012 est en ligne avec nos attentes, du fait de la préparation du lancement de VIPES - étude mondiale de Phase IIb pour le Viaskin Peanut - ainsi que la finalisation de la Phase Ib et le renforcement des équipes. Ce premier semestre a été très intense pour DBV Technologies, notamment avec la publication de données cliniques de premier plan, notamment avec les résultats présentés à l'EAACI des études de Phase Ib et ARACHILD démontrant l'innocuité et l'efficacité de présentés à l'EAACI Viaskin® Peanut. De manière importante, nous avons également assuré l'avenir de DBV en levant plus de 40 millions d'euros par une entrée en bourse réussie sur Euronext Paris. En outre, nous avons présenté en Juin des résultats de recherche intéressants qui pourraient être des éléments clés dans l'avenir de l'immunothérapie.”

Activités de R&D

Au cours du premier semestre 2012, DBV technologies a reçu l'ensemble des autorisations permettant de passer le programme Clinique du Viaskin Peanut en Phase IIb, appelé ‘VIPES', suite aux résultats positifs de Phase Ib rendus publics en Janvier 2012. L'étude de Phase IIb (‘VIPES') - une première dans le domaine de la désensibilisation à l'arachide - est une étude internationale multicentrique, réalisée en double aveugle contre placebo prévoyant d'inclure 300 patients allergiques à l'arachide (enfants, adolescents et adultes). Le premier patient devrait être inclus dans les prochains jours.

Parallèlement, DBV technologies a mené une politique de recherche et de publication très active. Les travaux de l'équipe de recherche ont été présentés leurs lors des principaux congrès mondiaux d'allergologie, congrès américain (AAAAI), européen (EAACI) et aux journées française d'allergologie. D'autres travaux ont fait l'objet de publication dans les plus grands journaux de la spécialité, et certains ont même été primés, notamment à l'EAACI. Les recherches ont permis de révéler la supériorité du profil de réponse immunitaire suscité par la méthode épicutanée par rapport à celui que l'on observe avec les autres méthodes de désensibilisation. De nouvelles applications de la méthode Viaskin ont été précisées telles que l'oesophagite à éosinophile (Mondoulet L. et al. Epicutaneous Immunotherapy (EPIT) Blocks the Allergic Esophago-Gastro-Enteropathy. PLoS ONE (2012) 7(2): e31967), l'eczéma et certaines applications vaccinales.

Résultats du premier semestre 2012

Information financière résumée (IFRS - comptes soumis à une revue limitée des Auditeurs)

en million d'euros

H1 2012

H1 2011

Produits opérationnels

1.31

0.94

Dépenses de R&D

(5.09)

(2.99)

Frais généraux

(1.80)

(1.00)

Résultat opérationnel

(5.63)

(3.11)

Résultat net

(5.43)

(3.11)

Résultat par action (en € par action)

(0.48)

(0.45)

Flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles

(6.28)

(3.86)

(Diminution) / Augmentation de la trésorerie

30.65

(4.29)

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture

42.18

4.73

Les produits opérationnels de la Société se sont élevés respectivement à 1.316.086 euros et 935.231 euros pour les premiers semestres 2012 et 2011. Ces produits ont été principalement générés par le crédit impôt recherche, et de manière plus marginale, par les ventes de Diallertest® ainsi que par des subventions reçues dans le cadre des projets de recherche menés par la Société. Le chiffre d'affaires généré par le Diallertest® a légèrement ralenti sur la période, passant à 71.704 euros au premier semestre 2012 comparé à 106.492 euros un an plus tôt. Ce produit de diagnostic historique n'est pas stratégique pour la Société, dont la priorité réside en la future commercialisation de produits de désensibilisation issus de la plateforme Viaskin®.

Les dépenses de recherche et développement ont augmenté de façon significative au premier semestre 2012, de 70 %, pour s'établir à 5.094.902 euros comparé à 2.991.838 euros un an plus tôt. Cette augmentation reflète essentiellement la préparation de l'étude mondiale VIPES, qui vise à démontrer l'efficacité de Viaskin® Peanut sur 300 patients enfants, adolescents et adultes. En outre, la Société a renforcé ses équipes de Recherche et Développement au cours des 6 derniers mois, afin de mener de front l'ensemble de son programme de développement, qui compte pas moins de 5 études en simultané sur les 24 prochains mois.

Les frais généraux comprennent essentiellement les frais de personnel administratifs, les coûts de structure liés au siège social ainsi que des charges externes, comme certains honoraires (audit, avocats, consultants). Au premier semestre 2012, les frais généraux se sont élevés à 1.796.010 euros, comparé à 1.003.831 euros un an auparavant. Cette augmentation s'explique principalement par la comptabilisation d'une charge relative aux paiements en actions et par les frais de communication liés à la cotation de la Société.

La perte nette sur la période s'est élevée à 5.432.929 euros contre une perte de 3.106.084 euros un an plus tôt. La perte par action émise (nombre moyen pondéré d'actions en circulation au cours de la période) s'est élevée respectivement à 0,48 euros et 0,45 euros par action pour les exercices clos lu 30 juin 2012 et au 30 juin 2011.

La consommation de trésorerie liée aux activités opérationnelles aux 30 juin 2012 et 2011 s'est élevée respectivement à (6.277 846) euros et (3.861.832) euros sous l'effet des efforts croissants engagés dans les programmes de R&D.

Les flux nets de trésorerie liés aux activités de financement se sont élevés à 37,3 millions d'euros au premier semestre 2012 contre (0.1) millions d'euros un an plus tôt suite à l'encaissement en mars 2012 d'un montant de 37,5 millions d'euros nets relatif à l'introduction en bourse de la Société sur NYSE-Euronext.

DBV Technologies publiera ses produits opérationnels et sa position de trésorerie pour les 9 premiers mois de l'année le 15 octobre 2012 avant bourse.

 

L'allergie à l'arachide : une menace pour la vie de millions de personnes

Aux Etats-Unis, 1,1 % de la population, soit environ 3 millions de personnes, est allergique à l'arachide et on constate près de 100 à 150 décès par an. Cette allergie affecte à la fois les adultes et les enfants - au Royaume-Uni, elle touche, selon des estimations, 1,8 % des jeunes enfants. La prévalence de l'allergie à l'arachide dans les autres pays occidentaux (Canada, France et Espagne) a été largement étudiée par les scientifiques et oscille entre 0,9 et 1,5 %. Elle est considérée comme persistante. De nombreuses études indiquent que moins de 20 % des enfants risquent de développer une allergie à l'arachide. En outre, c'est la plus sévère de toutes les allergies alimentaires courantes (par exemple, lait et oeuf).

A propos de DBV Technologies

DBV Technologies ouvre une voie décisive dans le traitement de l'allergie, problème de santé public majeur en constante progression. Les allergies alimentaires représentent un véritable handicap quotidien pour des millions de personnes et un besoin médical hautement insatisfait. La Société, fondée en 2002, a développé une technologie propriétaire unique, brevetée mondialement, permettant d'administrer un allergène par la peau saine sans passage massif dans la circulation sanguine. Ce procédé, appelé Viaskin®, permet ainsi d'associer efficacité et sécurité au cours du traitement qui vise à améliorer la tolérance des patients à l'arachide et à minimiser considérablement les risques de réaction allergique généralisée en cas d'exposition accidentelle à l'allergène. Cette méthode révolutionnaire a fait l'objet d'un important développement ayant conduit à un produit aujourd'hui à un stade industriel. Sa sécurité d'utilisation, cliniquement prouvée, permet d'envisager enfin d'appliquer les techniques de désensibilisation à l'efficacité mondialement reconnue aux formes les plus sévères de l'allergie.

DBV Technologies se focalise sur les allergies alimentaires (lait, arachide) pour lesquelles il n'existe aucun traitement, et a conçu deux produits : Viaskin® Peanut et Viaskin® Milk. Le programme de développement clinique du Viaskin Peanut a obtenu le statut de "Fast Track Designation" de la Food and Drug Administration ("FDA"). La Société développera par la suite, Viaskin® pour les jeunes enfants allergiques aux acariens - véritable enjeu de santé public - cette pathologie étant l'un des principaux facteurs de risque de l'asthme chez l'enfant.

Les actions DBV Technologies sont négociées sur le compartiment C d'Euronext Paris (mnémonique : DBV, code ISIN : FR0010417345).

Pour plus d'informations sur DBV Technologies, visitez www.dbv-technologies.com

Avertissement

Les prévisions, objectifs et cibles contenus dans ce document sont établis selon la stratégie du management de la Société, ses opinions et hypothèses actuelles. De telles déclarations impliquent des risques connus et inconnus et des incertitudes qui pourraient faire différer les résultats, performances et événements actuels de ce qui est anticipé ci-dessus. En outre, le processus de R&D implique différentes étapes, lesquelles induisent un risque substantiel que la Société puisse ne pas tenir ses objectifs et soit amenée à abandonner ses efforts sur un produit, dans lequel auraient été investis des montants significatifs. De plus, la Société ne peut pas être certaine que des résultats obtenus durant les études pré-cliniques, bien que favorables, soient confirmés par la suite par les études cliniques, ou que les résultats des études cliniques soient suffisants pour démontrer l'innocuité et la nature du produit concerné. L'activité de DBV Technologies est sujette aux facteurs de risques soulignés lors de l'enregistrement de ses documents signés par l'Autorité des Marchés Financiers.

Contacts

David Schilansky

Directeur Administratif et Financier

DBV Technologies

Tél. : +33(0)1 55 42 78 75

david.schilansky@dbv-technologies.com

 

NewCap.

Communication financière et relations investisseurs

Emmanuel Huynh / Alexandra Schiltz

Tél. : +33(0)1 44 71 94 94

dbv@newcap.fr

ALIZE RP

Relations Presse

Caroline Carmagnol

Tél. : +33(0)6 64 18 99 59

caroline@alizerp.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant