DBV : pas de risque pour la sécurité des sujets dans l'étude du Viaskin pour la coqueluche

le
0

(AOF) - DBV Technologies, les Hôpitaux Universitaires de Genève et BioNet-Asia Co, ont annoncé aujourd'hui que le DSMB a conclu à l'absence de risque pour la sécurité des sujets dans l'étude de preuve de concept de phase 1 du Viaskin rPT à la dose 25 mcg. Cette étude porte sur la réactivation de l'immunité contre la toxine pertussique Bordetella pertussis (coqueluche). Il est ainsi possible de passer au recrutement des sujets de la deuxième cohorte, qui permettra d'évaluer la dose de Viaskin rPT 50 mcg.

Ce programme de vaccination contre la coqueluche a pour objectif d'évaluer la capacité de la technologie de DBV, par voie épicutanée sans aiguille ni adjuvant, à réactiver l'immunité contre la coqueluche par l'administration de deux doses de la toxine génétiquement détoxifiée de la coqueluche des laboratoires BioNet.

Au cours de la première cohorte, les sujets ont reçu deux applications de Viaskin rPT 25 mcg, ou un placebo. À la suite de la recommandation positive du Comité de sécurité des données (DSMB), l'inclusion de la seconde cohorte a maintenant débuté. Deux applications de Viaskin rPT 50 mcg, ou un placebo, seront administrés à des sujets sains. Cette étude de preuve de concept de Phase 1 est conduite sous la supervision du Professeur Claire-Anne Siegrist dans le Centre de Recherche Clinique des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). DBV Technologies est promoteur de cette étude.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant