Davos: des patrons inquiets des contrecoups du scandale de la NSA

le
0
Davos: des patrons inquiets des contrecoups du scandale de la NSA
Davos: des patrons inquiets des contrecoups du scandale de la NSA

Les patrons du secteur de la high-tech réunis mercredi à Davos se sont inquiétés des contrecoups pour leurs entreprises du scandale de la collecte illicite de données par les gouvernements, notamment des Etats-Unis.Les bouleversements économiques provoqués par l'avènement des nouvelles technologies sont logiquement inscrits au programme du forum économique mondial de Davos qui a commencé ses travaux mercredi.Ce rendez-vous annuel suit de quelques jours l'annonce par le président américain Barack Obama de la mise en place de garde-fous pour limiter les pouvoirs de la NSA, l'agence américaine de renseignement."Ca a été un peu le Far-West autour du monde", a commenté sur ce sujet le patron de Cisco, John Chambers, lors des débats à Davos."Nous devons être capables de rétablir un lien de confiance avec les utilisateurs", a renchéri Marissa Mayer, son homologue du groupe internet Yahoo! lors de la même séance de discussions, consacrée à la révolution numérique."La confiance a pris un coup, pas seulement aux Etats-Unis, mais aussi sur la scène internationale, dans des pays vraiment préoccupés par ce que la NSA observe", a expliqué Mme Mayer.Les révélations en 2012 du sous-traitant de la NSA Edward Snowden sur le fait que l'agence américaine espionnait des communications à travers le monde à grande échelle, y compris chez ses alliés, a déclenché un séisme diplomatique.Les utilisateurs "ont besoin de pouvoir comprendre quel type de données on (les autorités) nous demande et comment ces données vont être utilisées", a ajouté la patronne de Yahoo!Les autorités locales aux Etats-Unis ont déjà transmis à son groupe des éléments expliquant pour quels types de cas leurs données pouvaient être utilisées, a-t-elle précisé, estimant que la NSA devrait faire de même. Réduire les pouvoirs de la NSA Vendredi dernier, Barack Obama a annoncé son intention de réduire les pouvoirs de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant