Davis, l'étrange «consultant» américain accusé de meurtre au Pakistan

le
0
L'équipement de cet employé du consulat des États-Unis au Pakistan, qui a abattu deux hommes dans un quartier miteux, était digne d'un James Bond.

«Raymond Davis, yes ; Ray-mond Da-vis (...) Je suis consultant au consulat des États-Unis à Lahore.» L'homme qui martèle son identité face à des policiers hilares dans un commissariat de Lahore en ce jeudi 27 janvier, ignore encore qu'il vient de déclencher l'une des crises les plus graves qui aient jamais secoué les relations américano-pakistanaises. Si Davis se trouve dans les locaux de la police locale, c'est parce qu'il vient d'abattre deux jeunes Pakistanais à Mozang, l'un des quartiers les plus improbables de Lahore. «Ceux qui connaissent bien la ville vous diront que ce quartier ne présente pas grand intérêt pour un officiel étranger. Quelques magasins délabrés, des maisons tout aussi délabrées et un vaste cimetière. Pourquoi un employé de l'ambassade (américaine) violerait-il les règles de cette même ambassade en se rendant là-bas sans escorte, armé jusqu'aux dents et, pour finir, en y tuant deux personnes ?» s'étonne aussitôt un blogueur su...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant