David Luiz, la touffe de l'angoisse

le
0
David Luiz, la touffe de l'angoisse
David Luiz, la touffe de l'angoisse

Il y a deux ans, le PSG avait fait de lui le défenseur le plus cher du monde. David Luiz était une promesse, une tête d'affiche et la pièce ajoutée prétendument parfaite à Thiago Silva. Reste que mercredi soir, dans les toutes dernières heures du mercato, le défenseur brésilien a quitté Paris pour retrouver Londres et Chelsea, laissant derrière lui peu de souvenirs, mais surtout un effectif bancal qui pose maintenant de sérieuses questions.

La dernière image de David Luiz dans le championnat de France aura donc été celle-ci : un regard vide, gêné par d'épaisses bouclettes, un sourire ironique et une silhouette qui s'effondre. La prise n'a duré que quelques secondes, mais son exécution est parfaite. Au-dessus du ciel de Louis-II, à Monaco, Jigorō Kanō s'incline avec respect pour saluer la victoire par ippon du défenseur brésilien du PSG sur Jemerson. Derrière la scène, Kevin Trapp alterne entre la colère et le dépit, alors que Fabinho s'élance pour inscrire le second but de la soirée de l'AS Monaco. 29 août 2016, 21h47, le PSG est mené 2-0. La suite est désormais connue : dimanche dernier, Paris a concédé sa première défaite de la saison à Louis-II (1-3) en étant largement plombé par ses nombreuses erreurs défensives. Au point qu'Unai Emery, qui parle sur le moment d'un choix "purement tactique", décide de sortir David Luiz peu après l'heure de jeu et de replacer Serge Aurier dans l'axe aux côtés du gosse Presnel Kimpembe. Quelques heures avant le match, l'entourage du jeune défenseur parisien a été contacté par les têtes pensantes de Chelsea pour parler d'un éventuel transfert et des scouts du club anglais sont même à Monaco ce soir-là. Il n'aura plus de nouvelles après la rencontre. On ne reverra plus David Luiz.

Stamford Bridge, et après ?


Voilà donc ce qu'il s'est passé en l'espace de quelques jours dans le manège parisien qui se retrouve aujourd'hui en maintenance : après une réunion à Londres en début de semaine avec sa cellule de recrutement, Antonio Conte, le nouvel entraîneur de Chelsea, a décidé d'activer la piste David Luiz pour renforcer un secteur défensif déjà costaud (Terry, Cahill, Zouma) sur le critère de l'expérience. La piste Kimpembe est abandonnée alors que Nasser al-Khelaïfi repousse les premières offres anglaises. Finalement, le défenseur brésilien, fidèle du président du PSG, arrive à le convaincre, tout comme Patrick Kluivert, le directeur du football, et le club de la capitale claque probablement l'une des meilleures affaires de ce mercato en refourguant David Luiz à Chelsea pour environ quarante millions d'euros, là où il avait été acheté dix millions de plus en juin 2014. Sur le papier, pour un joueur en perte de vitesse et qui n'est plus international, l'affaire est belle.…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant