David Ginola : «Blatter est forcément responsable»

le , mis à jour à 07:13
0
David Ginola : «Blatter est forcément responsable»
David Ginola : «Blatter est forcément responsable»

Ulcéré par le manque de démocratie et de transparence qui pèse selon lui sur l'organisation du football mondial, David Ginola, 48 ans, a tenté de faire bouger les lignes. A sa manière et avec ses moyens. L'hiver dernier, l'ex-star du PSG et du Championnat d'Angleterre a tenté de présenter sa candidature à l'élection présidentielle de la Fifa. Sans succès. Aujourd'hui, il en remet une couche et appelle à la fin de l'ère Blatter.

Que retenez-vous de cette vague d'interpellations ?

DAVID GINOLA. Je suis consterné, mais pas vraiment surpris. Lors de ma tentative de candidature à l'élection présidentielle de la Fifa en janvier dernier, j'avais pointé les graves dysfonctionnements qui entachent la crédibilité de cette organisation. En même temps, cet événement judiciaire peut accélérer le mouvement.

Que voulez-vous dire ?

J'ose espérer que cela provoquera le début d'une nouvelle ère, d'une nouvelle éthique et la fin des années Blatter. Je ne connais pas à ce jour le degré d'implication du président de la Fifa dans toutes les affaires de corruption qui touchent son organisation. Mais, au bout d'un moment, cela suffit. N'a-t-il fait que fermer les yeux ? De toute façon, M. Blatter est forcément responsable.

Quel message voudriez-vous envoyer à M. Blatter aujourd'hui ?

Je ne lui demande pas forcément de retirer sa candidature. Je l'appelle juste à reporter le jour de l'élection. C'est le moins que la Fifa puisse faire pour conserver le peu de crédibilité qui lui reste. Des investigations sont en cours, et d'autres éléments seront probablement révélés dans les prochaines semaines. On apprendra sans doute que d'autres personnes sont impliquées. Dans ce contexte, il serait incroyable que cette élection présidentielle ait lieu vendredi (NDLR : demain), comme si de rien n'était.

Comment expliquez-vous que le président de la Fédération française, Noël Le Graët, soutienne toujours Sepp Blatter ?

M. Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant