David Cameron s'en prend à l'immigration en provenance de l'UE

le
13
LA GRANDE-BRETAGNE VEUT LUTTER CONTRE L'IMMIGRATION EN PROVENANCE DE L'UE
LA GRANDE-BRETAGNE VEUT LUTTER CONTRE L'IMMIGRATION EN PROVENANCE DE L'UE

par Andrew Osborn

LONDRES (Reuters) - David Cameron a exprimé mercredi sa volonté de durcir les conditions d'accès aux prestations sociales en Grande-Bretagne pour les nouveaux immigrés en provenance d'autres pays de l'Union européenne.

Le Premier ministre britannique compte en outre renégocier les modalités d'application du principe de la liberté de circulation en vigueur dans l'UE.

Ces initiatives, mal accueillies par la Commission européenne, répondent aux craintes exprimées au sein du Parti conservateur sur un possible afflux d'immigrés en provenance de Bulgarie et de Roumanie lorsque les restrictions aux déplacements imposées à ces deux pays membres de l'UE seront levées début 2014.

Les conservateurs sont traditionnellement divisés sur les questions européennes et ils se trouvent désormais menacés sur leur droite par le Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), qui attire les électeurs avec un discours ouvertement hostile à l'UE et à l'immigration.

Disant partager les "inquiétudes" au sujet d'un afflux d'immigrés, David Cameron déclare dans le Financial Times qu'il veut modifier la législation britannique afin d'imposer un délai de trois mois aux arrivants en provenance de l'UE avant de prétendre aux allocations chômage.

Ces arrivants ne pourraient pas bénéficier de l'aide au logement et ne percevraient plus d'allocations chômage au bout de six mois s'ils ne prouvent pas qu'ils ont une chance réaliste de trouver un emploi, ajoute-t-il.

UNE UNION EUROPÉENNE "TRÈS DIFFÉRENTE"

"L'UE d'aujourd'hui est très différente de l'UE d'il y a trente ans. Nous devons assumer le fait que la liberté de circulation est devenue un facteur déclencheur de vastes mouvements de population provoqués par les énormes disparités de revenu", juge le Premier ministre britannique.

"Cela prive de talents des pays qui ont besoin de conserver leurs meilleurs éléments, et cela soumet les communautés à des pressions", estime-t-il.

Le Premier ministre britannique veut aussi modifier les règles sur la liberté de circulation dans l'UE afin de limiter, dit-il, l'installation d'habitants originaires des pays les plus pauvres dans les pays les plus riches.

Un tel projet, propose-t-il, pourrait comprendre la création d'un plafond annuel sur le nombre de migrants intracommunautaires et la limitation des déplacements jusqu'à ce que le PIB d'un pays ait atteint un certain niveau.

"Nous devons mettre en place de nouveaux arrangements qui ralentiront l'accès au marché du travail entre nos pays, jusqu'à ce que nous soyons certains que ces mouvements ne provoqueront pas de vastes migrations", dit encore David Cameron.

Le commissaire européen à l'Emploi et aux Affaires sociales, Laszlo Andor, a critiqué ce qu'il a qualifié de "rhétorique unilatérale".

"Il s'agit d'une réaction disproportionnée et fâcheuse. Nous aurions besoin d'une présentation plus exacte de la réalité, et pas dans une hystérie telle qu'elle se produit quelquefois au Royaume-Uni", a-t-il dit à la radio BBC.

Bertrand Boucey et Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kalas le mercredi 27 nov 2013 à 13:49

    Je suis d'accord, mais pourquoi avoir autorisé des Syriens la dernière fois ?

  • alainb57 le mercredi 27 nov 2013 à 13:20

    CAMERON veut choisir ceux qu'ils accueillera chez lui : uniquement ceux qui ont de l'argent ! Rappelez vous ce qu'ils disaient à propos des Francais qui s'estimaient trop taxés en FRANCE : "venez chez nous !".C'est pas comme ca que ca marche, c'est tout le monde ou personne. What a fait foot. Et chez lui , il y en a des nationalités différentes avec tous les ennuis qui vont avec ,alors qu'il les garde.

  • lorant21 le mercredi 27 nov 2013 à 12:53

    Le problème est plutôt l'immigration hors UE, n'est-il pas?

  • mipolod le mercredi 27 nov 2013 à 12:21

    Pas fou les anglais !

  • KAFKA016 le mercredi 27 nov 2013 à 12:13

    It make sense !!! I totally agree !!!!

  • KAFKA016 le mercredi 27 nov 2013 à 12:12

    Il a raison l'immigration sociale crée des tensions , du racisme et des charges pour les britaniques!!!

  • JMH01 le mercredi 27 nov 2013 à 11:44

    Certains ont des c.o.u.i.l.l.e.s, d'autre non!!

  • Gary.83 le mercredi 27 nov 2013 à 11:44

    bravo, mais un peu tard ! on les gardera chez nous et on leur donnera le droit de vote !

  • colafer le mercredi 27 nov 2013 à 11:38

    Un seul mot, bravo Mr Cameron....

  • pvza le mercredi 27 nov 2013 à 11:37

    Ha si nos politik faisaient la meme chose