David Cameron regonflé par la reprise

le
0
En congrès à Manchester, les conservateurs britanniques veulent «finir le job» en prolongeant l'austérité.

Le stand «Our Maggie» ne désemplit pas. Avec ses mugs et ses combinaisons pour bébé «Little Iron Lady» («petite dame de fer»), il fait le bonheur des militants conservateurs, réunis en congrès depuis dimanche à Manchester. L'esprit de Margaret ­Thatcher, dont les cendres ont été enterrées il y a quelques jours, est bien ­vivant. À dix-neuf mois des législatives, le premier ministre David Cameron a esquissé un programme que n'aurait pas renié son illustre prédécesseur à Downing Street.

Après trois ans et demi d'un gouvernement de coalition avec les centristes libéraux-démocrates, il replace les valeurs traditionnelles d'une droite décomplexée au c½ur de son parti. Omniprésent dans le centre de conférences, le slogan «Pour les gens qui travaillent dur» donne le ton. Si l'économie se redresse depuis plusieurs mois, autorisant un retour en grâce d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant