David Cameron jette des ponts vers François Hollande

le
0
À la veille du second tour, Iain Duncan Smith, ministre du gouvernement Cameron, prédisait en cas de victoire de François Hollande l'afflux de hordes de Français fuyant en Eurostar le « fardeau fiscal ».

Perçue dans la presse britannique comme un «adieu à l'austérité», cette victoire a fait lever quelques sourcils sur les rives nord de la Manche. Lors d'un séminaire sur l'élection française au Foreign Office entre les deux tours, une majorité de diplomates présents ne cachaient pas leur inquiétude sur les choix économiques du candidat PS. Mais, après l'avoir snobé lors de son passage à Londres durant la campagne et s'être engagé sans ambiguïté pour Nicolas Sarkozy, David Cameron s'efforce depuis dimanche de jeter des ponts en direction du nouveau président.

Il a tenu à être parmi les premiers à l'appeler pour le féliciter, dimanche soir. Il en a profité pour l'inviter à Londres «dès que possible» et lui a proposé une rencontre bilatérale en marge du G8 de Camp David, la semaine prochaine. Le premier ministre souhaite engager des contacts avec la nouvelle équipe au plus vite pour, d'une part, faire face de concert aux échéances internationales et, de l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant