David Bowie, l'autre Cruyff...

le
0
David Bowie, l'autre Cruyff...
David Bowie, l'autre Cruyff...

Rock stars et stars du foot. Au grand jeu des ressemblances et des analogies, le parallélisme des carrières de Johan et de feu David offre un mimétisme saisissant. Quasi gémellaire, même ! Démonstration en forme d'hommage au Thin White Duke

Définir leurs places respectives dans leur art, c'est considérer aujourd'hui qu'ils appartiennent tous les deux à la caste très restreinte des génies authentiques. Mieux ! Au-delà de leurs fans et des experts enamourés, il est possible d'affirmer de façon très neutre que David Bowie a été ou reste le plus grand artiste de la Pop Music, tout comme Johan Cruyff a été le plus grand acteur du football moderne (en tant que joueur, entraîneur et inspirateur du Barça contemporain). Un point commun essentiel relie fortement David et Johan : ils ont été des enfants des sixties, une décennie cruciale durant laquelle ils ont émergé avant de triompher tous les deux dans les années 70…

All the young dudes

Johan Cruyff a intégré l'équipe A de l'Ajax Amsterdam en signant son premier contrat pro au milieu de l'année 1964, à 17 ans. Au même moment, toujours vers la mi-1964, à Londres, un jeune artiste précoce de 17 ans, né comme Johan en 1947 (le 5 janvier pour l'Anglais, le 25 avril pour le Néerlandais), sortait son premier single, Liza Jane. Né David Robert Jones, le futur David Bowie se fait alors appeler Davie Jones et il est accompagné par les King Bees. Comme Johan, il est d'une maigreur frappante, il a le teint diaphane et le regard perçant. "Davie Jones" est sophistiqué, visionnaire, arrogant et impatient. Comme Johan également, il conçoit l'exercice de son art de façon à la fois individualiste et collective (Davie Jones & the King Bees, et non pas The King Bees tout court). Et tout comme Johan, enfin, il est dans les temps de passage sur la route qui mène à la gloire… Ensuite, les choses avancent favorablement pour les deux jeunes hommes. En 1967, Cruyff finit meilleur buteur de D1 avec 33 buts et il est élu Footballeur néerlandais de l'année, grâce à sa contribution primordiale au doublé coupe-championnat de l'Ajax… En juin 1967, Cruyff signe son deuxième contrat pro d'une durée de quatre ans. Sa revalorisation salariale, importante pour l'époque, établit pour toujours sa réputation de money wolf ("loup assoiffé d'argent"), soit le même travers que David, futur business man redoutable et avisé. Même si en juin 67, Davie Jones qui s'appelle désormais David Bowie, sort un premier album éponyme David Bowie, chez Deram Records, qui fait un flop total. Pas grave ! David avait payé pour apprendre : il n'a que…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant