David Beckham visé par Football Leaks

le
0
David Beckham visé par Football Leaks
David Beckham visé par Football Leaks

David Beckham est dans la tourmente. L'ancien footballeur anglais est au coeur des nouvelles révélations de Football Leaks.

Jusqu’à la fin de sa carrière professionnelle en 2013 au Paris Saint-Germain, David Beckham s’est toujours attaché à soigner son image de marque. Une image extrêmement lisse et soigneusement travaillée, qui l’a mené à devenir ambassadeur pour l’Unicef en 2005. Un fonds de l’organisation international porte même son nom. Mais ce vendredi, les nouvelles révélations de Football Leaks remettent sérieusement en cause l’attachement de l’ancien milieu de terrain anglais à la cause infantile. Pire, l’ex joueur de Manchester United et du Real Madrid est présenté comme une personnalité véreuse qui n’a qu’une obsession : l’enrichissement permanent.

Beckham ne veut pas verser un centime à l’Unicef

Mediapart, qui fait partie du consortium médiatique qui publie les révélations de Football Leaks, met en ligne un article ce vendredi soir dans lequel on apprend que Beckham n’apprécie pas de verser son argent personnel  l’Unicef. « Je n'ai pas envie de verser mon argent personnel pour cette cause », écrit-il un jour à son ami Simon Oliveira, directeur opérationnel de l'agence Doyen Global. Lorsque ce proche lui propose de participer à un dîner de charité pour lever un million de dollars, l’ancien Parisien trouve encore le moyen de s’insurger : « Verser ce million sur le fonds, c'est comme mettre mon propre argent. S'il n'y avait pas ce fonds, l'argent serait pour moi. Ce putain d'argent est à moi ».

Des problèmes avec le Fisc qui l’empêchent d’être anobli

Non content de ne pas vouloir verser un sou à l’Unicef, dont il est pourtant un ambassadeur, David Beckham aurait tenté d’arnaquer l’organisation internationale lors d’une mission au Cambodge. D’après Mediapart, sa société DBV aurait envoyé une facture de 8 000 € à l’Unicef pour rembourser un billet d’avion (l’Unicef a refusé) que la star n’a jamais payé, puisqu’il s’est rendu sur place avec un jet affrété par ses sponsors… L’ancien Madrilène aurait aussi des démêlés avec le Fisc britannique. Il aurait réalisé des montages artificiels pour payer moins d’impôts. Un process qui aurait refroidi le pouvoir à l’anoblir. Ce dont rêve l’intéressé. Mais le titre de « Sir » ne s’achète visiblement pas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant