Davantage de retraités modestes pourraient bénéficier du taux de CSG réduit en 2017

le
0

Un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017 propose relever de 5 % le seuil du revenu fiscal de référence, qui sert de base à l'application du taux de CSG sur les pensions de retraite, en faisant passer ce seuil de 10 676 à 11 210 €. Concrètement, un retraité célibataire de plus de 65 ans avec un revenu net mensuel inférieur à 1 255 € (contre 1 206 € actuellement) n'aurait pas à payer de CSG sur la retraite. Depuis janvier 2015, les déductions fiscales (demi-part des veuves, etc.) ne sont plus prises en compte faisant ainsi perdre le bénéfice de la CSG au taux nul à 570 000 retraités et celui de la CSG au taux réduit (3,8 %) à 590 000 personnes. Si la loi est votée en l'état, ce sont près de 480 000 foyers de retraités qui bénéficieraient du taux à zéro de CSG sur leur pension, avec un gain moyen annuel de l'ordre de 540 €, soit 45 € par mois.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant