Davantage de bébés filles à Fukushima

le
0
En stressant les futures mères, l'accident nucléaire a engendré une sélection naturelle des f?tus en faveur des filles.

Après la catastrophe nucléaire de Fukushima, l'inquiétude a naturellement porté sur la hausse attendue des cancers de la thyroïde et les séquelles psychologiques chez les habitants de la région. Ce qui n'était pas prévu en revanche, c'est que la catastrophe aurait une incidence sur le sexe des bébés à naître. Une étude publiée ce mois-ci dans l'American journal of human biology révèle en effet une baisse sensible du nombre de nouveau-nés de sexe masculin qui serait liée au traumatisme psychologique de la mère.

L'équipe du professeur Ralph Catalano de l'université de Berkeley estime que le nombre de garçons nouveau-nés attendus après la catastrophe aurait diminué de 2,2%. Cela correspond à 2828 grossesses déclarées avant le drame qui n'ont jamais abouti à une naissance. Les chercheurs montrent en outre que les risques de complica...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant