Davantage d'entreprises respectent le Smic

le
0
Selon une étude du ministère du Travail dévoilée ce lundi par les Echos, 12% des salariés sont cependant encore couverts par une branche dont le premier coefficient est inférieur au minimum légal.

Un recul spectaculaire. Alors que plus de la moitié des 11 millions de salariés étaient couverts en 2008 par un accord de branche dont la grille salariale commençait en-dessous du SMIC, ils ne sont plus que 12% cette année, après un recul déjà significatif à 23% en 2009, révèle une étude du ministère du Travail remise aux partenaires sociaux, et publiée ce lundi par les Echos. Sur 175 branches professionnelles passées au peigne fin par le ministère, 21 branches font encore défaut à leurs obligations légales, pénalisant quelques 1,4 million de salariés. Si le SMIC se substitue automatiquement aux rémunérations qui lui sont inférieures, l'application d'une grille qui débute en-dessous pénalise les niveaux de salaire supérieurs, en tassant de fait la grille salariale.

Pourquoi un tel reflux des entreprises désobéissantes ? Le ministère du Travail souligne le fort impact du changement de calendrier de fixation du SMIC. Depuis cette année, le montant du minimum

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant